blog francecopywriter

Baromètre 2015 de la confiance des Français dans le numérique

La confiance pour déclencher l'achat numérique


On ne le répète jamais assez, le numérique est incontournable aujourd'hui. Internet, les mobiles, les tablettes, les vidéos, les ebooks, les contenus, le webmarketing, tous ces éléments représentent l'avenir. Il est temps de mettre un pied dans le futur en analysant le présent : voici le baromètre 2015 de la confiance des Français dans le numérique.


Par Audrey Schoettel

L’étude sur la confiance des Français dans le numérique en général vient d’être publiée. Vous pouvons donc observer certaines tendances, des freins commerciaux ou encore des usages intéressants à retenir pour le business web.

Les usages du numérique en 2015

On constate donc que 87 % des Français se connectent tous les jours et 83% savent utiliser l’outil internet.

D’ailleurs, cette utilisation a conduit à une évolution intéressante de l’usage des smartphones dans la navigation sur internet. On compte 53% des utilisateurs d’internet qui consultent le web sur leur téléphone portable, soit 10 points de plus par rapport l’an dernier.

Conclusion : les concepteurs de site e-commerce ont intérêt à présenter un site responsive, voire même des versions différentes (programmation et contenus) en fonction du support utilisé par le visiteur.

La confiance dans le numérique en 2015

Bien que l’on compte des connexions quotidiennes par les Français, l’indice de confiance est en baisse de 3 points. Seulement 37% des Français avouent avoir confiance en l’utilisation du numérique.

Cependant, ce chiffre est à nuancer. En effet, on remarque que la confiance s’est développée pour l’utilisation des sites :

  • administratif : il faut bien le reconnaître, l’administration française a fait des efforts pour permettre aux usagers d’utiliser internet pour communiquer. On peut déclarer ses impôts en ligne, payer les frais ou les amendes en ligne, etc.
  • commerce : toujours plus performants et plus rapides, les sites e-commerces ont pu rassurer les visiteurs et leur fournir des services et des produits de qualité pour les conduire dans le tunnel d’achat en toute confiance.
  • consommation collaborative : les économies sont toujours au centre des préoccupations alors les sites proposant des échanges, des ventes, des dons ont le vent en poupe et permettent de répondre à plusieurs problématiques de société.
  • cloud : maintenant que son usage se démocratise, on peut noter une utilisation augmentée de 6 points par les Français (stockage de photos, de documents, etc.)

À côté du développement de la confiance dans le numérique, les Français sont de plus en plus méfiants dans :

  • les services bancaires en ligne : l’étude précise que ce sentiment d’insécurité est plus fort chez les non-utilisateurs de ces services.
  • les réseaux sociaux : avec le transit des données personnelles, l’infobésité et l’étalage de la vie privée, les Français s’interrogent sur la sécurité de leur données personnelles d’où la baisse de confiance.

Les profils d’utilisateurs du numérique

Les répondants à l’étude ont donc été classés en 5 catégories d’utilisateurs du net, à savoir :

  1. Les confiants : 10 %
  2. Les prudents : 20 %
  3. Les modérés : 43 % (convaincus mais pas entièrement)
  4. Les méfiants : 19 %
  5. Les réticents : 8 %

Les alertes sur les différentes utilisations du numérique

Le premier point traité est les données personnelles. Source d’inquiétude chez de nombreux Français, leurs données semblent visées de plus en plus souvent. Entre les arnaques, les vols d’identité ou encore le vol pur et simple d’argent sur le compte bancaire. Ainsi 84 % des utilisateurs des réseaux sociaux pensent que leurs données personnelles sont effectivement utilisées à des fins commerciales. Tandis que 68 % des Français sont persuadés (peut-être à juste titre) que les moteurs de recherches récoltent leurs données personnelles pour les utiliser ou les vendre dans le domaine du marketing.

À cela s’ajoute d’autres organismes dont l’utilisation du numérique peut poser problème comme les compagnies d’assurance qui souhaitent récolter les données en échange d’une baisse de la prime… C’est d’ailleurs ce que pense 59 % des Français, admettant également que c’est un risque de confier ces données à leur assurance.

Un dernier point d’inquiétude relevé lors de l’étude est l’utilisation des objets connectés. 54 % des sondés sont gênés par le stockage de leurs données sur internet.

Le second point est la sécurité. On compte (malheureusement) 19 % des Français déjà victime d’une fraude à la carte bancaire et parmi eux, 8 % dans les 12 derniers mois. De plus, 11 % des internautes ont déjà victimes d’une usurpation d’identité !

Des moyens pour se prémunir des problèmes du numérique

Dresser un tableau morne et démotivant du numérique ne nous intéresse pas (et vous non plus). Donc il existe des moyens de se prémunir et d’augmenter son indice personnel de confiance dans le numérique en :

  • effaçant les cookies et les fichiers internet temporaires de manière régulière de votre ordinateur
  • consultant l’historique de navigation pour détecter d’éventuelles anomalies
  • effaçant régulièrement le cache de votre navigateur
  • installant un bloqueur de publicité pour limiter la collecte des données personnelles

Les leviers et les freins de la confiance

La confiance se mérite, c’est bien connu. Mais il est toutefois possible de gagner la confiance des internautes en communiquant sur certains points essentiels pour faire un bon business.

Vous pouvez donc améliorer votre e-réputation en travaillant votre notoriété sur internet et en dehors (ah le marketing intelligent, il n’y a que ça de vrai !) mais également en affichant des labels de confiance obtenus avec ferveur et travail, et pour finir, inciter les acheteurs et internautes satisfaits à se manifester en utilisant les commentaires sur les produits ou services achetés sur votre site.

À l’opposé, il existe des freins à l’achat. Mais là aussi, rien d’insurmontable ! Lorsque vous les connaissez, il suffit de les utiliser. Les internautes craignent l’utilisation de leur données personnelles par un tiers : sécuriser au maximum les données de vos clients et faites-le leur savoir dans vos communications. 22% des utilisateurs internet craignent l’usurpation d’identité. Vous pouvez donc développer des protocoles de sécurité plus performants pour que les pirates ne puissent pas récupérer vos données pour s’en servir à des fins frauduleuses ! Pour finir, les internautes s’accordent sur le fait de dire qu’il est particulièrement agaçant de recevoir des publicités (même ciblées) sans les avoir sollicitées. Les spams envahissent les boites emails. Et les internautes les plus frileux auront pris soin de créer une adresse « poubelle » pour recevoir toutes ces publicités en veillant précautionneusement où ils laissent leur adresse.

L’infographie sur la confiance des Français dans le numérique en vidéo

Source : Acsel Asso


Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

Si vous avez aimé cet article, que vous avez appris quelque chose, partagez ! N'hésitez pas à cliquer sur les boutons Facebook, Twitter ou Google +. Les plus téméraires d'entre vous, peuvent également suivre les flux RSS.

A propos de l'auteur : Audrey Schoettel
Rédactrice web indépendante à La Rochelle Audrey Schoettel gère
Francecopywriter une agence web éditoriale. Les stratégies de contenu et les chartes éditoriales entrent dans ses compétences.
Elle travaille le contenu rédactionnel selon plusieurs méthodes combinées (champs lexicaux , pyramide inversée, 3 points, etc.)

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire
Prendre connaissance de la Charte de modération
Comment rédiger mon commentaire en Markdownn

Charte de modération Francecopywriter.fr

Francecopywriter.fr est une entreprise individuelle de services de rédaction de contenu sur différents supports, dont le web. Inscrite à l’INSEE sous le numéro SIREN 512 701 814 en date du 15 novembre 2013. Domiciliée 4 bis rue de Chavanier, 17220 Saint Médard d’Aunis.

Cette charte de modération a pour but de définir les règles d’usage appliquées à la publication de commentaires sur le site Francecopywriter.fr

Avant propos

Les commentaires des articles sont accessibles à tous les inscrits sur le site Francecopywriter.fr. Il est à noter que certains articles peuvent être fermés aux commentaires sur décision de l’administrateur.

Cet espace est un lieu d’expression et d’avis personnels des internautes. Merci de respecter la liberté de chacun. La politesse et la courtoisie sont des éléments essentiels dans toute discussion.

Modalités de modération

Nous vous invitons à ne jamais :

  • divulguer votre vrai nom, votre adresse, ou vos coordonnées téléphoniques dans les commentaires
  • rédiger vos commentaires en langage SMS
  • éviter autant que possible l’écriture en majuscules qui s’apparente à des cris et des hurlements agressifs.
Suppression des commentaires

Tous les messages publicitaires, commerciaux, promotionnels ou marketing seront systématiquement supprimés.

Les messages contenant les caractéristiques suivantes sont obligatoirement supprimés, car contraire aux dispositions prévues par la loi :

  • incitation à la haine raciale
  • propos racistes, antisémites, et xénophobes
  • négation des crimes contre l’Humanité, et génocides reconnus
  • apologie des crimes de guerre et/ou de terrorisme
  • propos homophobes et sexistes
  • diffamation ou injures envers les autres internautes ou d’une tierce personne
  • atteinte à la vie privée ou à la présomption d’innocence
  • usurpation d’identité
  • non respect des droits d’auteur
  • non respect de la propriété intellectuelle
  • incitation à commettre des crimes ou des délits
  • apologie de stupéfiants
  • appel au meurtre
  • incitation au suicide
  • attaque à l’intégrité d’une personne
  • promotion d’une organisation considérée comme sectaire

La rédaction de Francecopywriter se réserve le droit de refuser un commentaire et de le supprimer dans les cas suivants :

  • commentaire hors sujet
  • commentaire grossier, injurieux ou agressif
  • règlement de compte entre internautes
  • attaques nominatives envers un ou plusieurs rédacteurs de Francecopywriter
  • critique de la modération (vous pouvez nous contacter ici en cas de désaccord)
  • messages publicitaires
  • commentaire irrespectueux envers une personne

Dans le cas d’un nonrespect des règles de cette charte, des sanctions peuvent prises à l’encontre de l’internaute concerné. Un avertissement lui est envoyé de la part de Francecopywriter. Si celuici n’est pas pris en compte dans les plus brefs délais, le compte utilisateur de l’internaute sera suspendu.

Nous invitons les internautes à nous signaler tout commentaire non conforme aux règles de la charte de modération.

La modération des commentaires s’effectue très régulièrement. Notre service de modération répond rapidement, dans la mesure du possible, dans un délai maximum de 48 heures. Vos commentaires sont soumis à lecture avant publication.

Utilisation de Markdown

L'éditeur Markdown vous permet d'écrire en HTML ou Markdown tout en générant un aperçu en temps réel

Vous avez accès à une barre d'outils qui vous permet de changer les styles de texte, d'ajouter des liens, des images, des blocs de citation et des listes sans avoir à écrire une seule ligne de code.

L'éditeur fournit une coloration syntaxique pour le HTML ou le Markdown et vous pouvez même passer en mode plein écran afin de travailler en toute quietude sur votre contenu.

Recherche

Recherche