blog francecopywriter

15 raisons pour lesquelles vos contenus ne sont pas lus

Mon taux de visite est anormalement bas


Vous avez des contenus web mais des visites trop basses ? Voici quelques pistes à étudier pour savoir comment améliorer votre visibilité.


Par Audrey Schoettel

Voici quelques pistes pour vous aider à mieux cerner les anomalies qui frappent votre contenu et l’empêchent d’être lu par votre cible. La liste est non exhaustive, mais elle peut vous servir de point de départ pour des corrections et des changements dans votre support et/ou vos contenus web…

Pensez à vérifier certains points régulièrement, à les corriger et à les supprimer si nécessaire. N’ayez pas peur de passer un coup de balai sur les pages de votre site qui ne rapportent rien.

Votre site internet présente un design bien douteux

Qu’il s’agisse d’un blog, d’un site vitrine, ou encore d’un site e-commerce, le design est important. Cela ne veut pas dire que le contenu ne l’est pas, bien au contraire. Vous devez réussir à concilier les deux. L’habillage de votre site est important, car il représente la première impression que le visiteur a en arrivant chez vous.

Il faut soigner la cohérence des couleurs, présenter des images de bonne qualité, penser aux CAT, aux liens qui envoient sur d’autres pages, etc. De nombreux éléments esthétiques entrent en jeu lors de la première visite.

Ensuite, il entame la lecture. Et les mots prennent alors toute leur importance. Faites des tests pour savoir le design qui plaît le plus. Demandez à votre communauté ses impressions et ses remarques pour vous améliorer.

Vous n’exploitez pas les bons mot-clés

Il arrive (malheureusement assez souvent) que les mots-clés ne soient pas exploités correctement. En effet, vous souhaitez vous placer sur tel ou tel mot-clé et vous travaillez votre référencement naturel en ce sens. Seulement, ce n’est pas toujours le meilleur moyen d’acquérir de nouveaux clients. Sans une analyse de mot-clés et un audit sérieux, vous risquez de vous tromper.

Les internautes sont parfois étonnants. En toute logique, il devrait taper un mot-clé particulier pour vous trouver, au lieu de ça, ils tapent une expression ou un synonyme auquel vous n’auriez jamais pensé.

Google Analystics propose des outils très bien construits (et gratuits) pour jauger la puissance de certains mots-clés. De plus, il offre la possibilité de tester des mots-clés sur lesquels vous n’avez pas forcément pensé. Les campagnes Adwords sont d’excellents moyens de tester. En budget limité, vous voyez vite si votre investissement est rentable ou non.

Vous n’avez pas bien défini votre cible (ou vous ne le connaissez pas)

La rédaction web est un outil que vous mettez à votre service pour travailler votre référencement naturel. Mais avant même de penser au SEO, avez-vous pensé à vos lecteurs ? Les connaissez-vous, eux et leurs centres d’intérêt ? Avez-vous étudié vos communautés, les questions que l’on vous pose ? Les remarques que l’on vous fait ?

Avant de produire votre contenu de qualité et de le publier, vous devez savoir à qui il s’adresse. Pour le savoir, il faut vous constituer des outils. Ces outils (les personas par exemple) vont vous permettre de répondre à un besoin et de toucher votre cible. Elle peut être totalement différente en fonction des catégories de votre business, mais elle ne doit pas vous être inconnue.

Vous devez connaître vos clients potentiels, les identifier et trouver le moyen de les intéresser. Le contenu est votre meilleur moyen d’y parvenir. Ne produisez pas de contenu sans savoir à qui il convient.

Vous n’avez pas de stratégie de contenu

La stratégie de contenu n’est pas un luxe, c’est obligatoire. Vous n’imaginez pas une seule seconde conduire une voiture en fermant les yeux, n’est-ce pas ? Et bien, la production de contenu répond à la même problématique. Vous ne pouvez pas produire votre contenu sans savoir à qui il s’adresse, sans avoir de planning, sans participer à des événements, ou encore sans savoir le ton et les sujets à aborder.

La stratégie éditoriale est un outil de gestion de votre contenu. Elle vous permet, en fonction des résultats obtenus, de savoir ce qui plaît à votre cible, ce qui la fait réagir, ce qui la choque (attention au bad buzz), ou encore ce qui l’attendrit. Plus vous affinez votre stratégie, plus vous augmenterez vos visites et votre business.

Vous saurez qu’un sujet en particulier va attirer l’attention tandis que d’autres sujets appuieront uniquement votre référencement naturel, sans provoquer de réactions.

Votre contenu ne présente que vos produits ou vos services

Erreur classique : vous connaissez bien vos produits et votre entreprise et vous ne parlez que de ça. C’est normal, vous y avez mis tout votre cœur pour la créer et la lancer. C’est tout à votre honneur. Malheureusement, votre parcours n’intéresse pas vos clients. Ce qui va les intéresser, ce sont vos informations sur des sujets qui les touchent, qui font naître une émotion, qui les font vibrer.

On en revient à la stratégie de contenu : les produits et les services peuvent être présentés dans votre blog ou vos pages, mais si vous n’avez que ces pages à présenter, le visiteur va vite se lasser et s’en ira. Vos pages ne seront pas lues. D’où l’importance de traiter des sujets liés à votre domaine d’activité, mais pas uniquement. Gardez-vous une rubrique pour traiter des sujets qui ne sont pas directement liés à vos produits et services.

Voyez plus loin et apportez à vos visiteurs de l’information pratique ou technique, des conseils, des avis, des témoignages, des billets d’humeur…

Les titres de vos billets de blog vendent du vent

contenus-web-2-francecopywriter

Les titres (et les images) sont les premiers éléments que vous voyez. La lecture est rapide et vous avez moins de 3 secondes pour convaincre votre lecteur d’ouvrir le lien et de lire votre billet de blog. Ces quelques secondes sont très importantes. Vous pouvez être tenté de « tricher » sur vos titres pour faire venir un maximum de visiteurs en utilisant des mots à sensation (extraordinaire, phénoménal…) ou encore en promettant des informations qui ne sont pas réellement traitées dans le contenu.

C’est une erreur : tout ce que vous faites, c’est frustrer votre visiteur. Il s’attend à avoir un type d’information précise en lisant votre titre et si les informations ne sont pas présentes dans le développement, vous créez une émotion négative. Le visiteur va partir et ne reviendra pas. Ou pire : s’il était abonné à votre newsletter, il va se désabonner et en parlera autour de lui.

Soigner les titres de billets de blog ne signifie pas faire du sensationnel, mais simplement trouver les bons mots pour répondre à une question de votre internaute.

Vous pratiquez le duplicate content

Le contenu dupliqué est fermement sanctionné par Google. Son algorithme Panda est assez fort ! Alors, ne plantez pas une forêt de bambous dans votre site ! Personne n’aime le contenu dupliqué : ni les producteurs de contenus ni les visiteurs. C’est assez agaçant de parcourir les 3 ou 4 premiers résultats de Google et de découvrir, mot pour mot, la même information au fil des sites.

C’est souvent le cas pour les résumés de film ou de livre, mais également les fiches-produits. Et là, vous avez une magnifique carte à jouer : plutôt que de reprendre le contenu de votre fournisseur (ou du concurrent), optez pour du contenu unique et original. Construisez un plan pour vos fiches produits et écrivez-vous même les descriptions.

Le duplicate content ne sert à rien, sinon à apporter du négatif, autant à votre réputation, qu’à votre site et à la perception de vos clients.

Vous publiez peu de billets de blog

Directement lié à la stratégie de contenu, le rythme de publication est très important. Le calendrier éditorial est un élément clé de votre stratégie. Il vous permet de piloter la production de contenu. Vous savez à quel moment vous devez écrire et publier. Les moteurs de recherche apprécient la régularité.

Au lancement d’un site, produisez beaucoup de contenu puis lorsque votre réputation est construite, vous pouvez commencer à ralentir la cadence. Mais pas avant. Certes, c’est très contraignant, mais c’est un gage de réussite. Donc, si vous publiez très peu de contenu, ne vous attendez pas à apparaître en première page. Les contenus web sont très vite consommés, aussi bien par les visiteurs que par les moteurs de recherche.

Il faut donc continuellement apporter de l’eau à votre moulin, sinon il ne tourne pas. Publiez régulièrement.

Vous n’avez pas travaillé votre référencement (aspect technique)

Si les contenus web sont importants, ce n’est pas le seul aspect à travailler pour votre référencement naturel. L’aspect technique du référencement ne doit pas être négligé. Vous pouvez avoir les meilleurs contenus du tout le web, si votre site est trop lent, s’il ne respecte pas les règles imposées par Google, et s’il n’est pas programmé correctement, vous ne pourrez pas y arriver. Attention, c’est un véritable travail de fourmi mais c’est nécessaire.

L’aspect technique de votre site est très important pour votre réussite. La guerre est féroce sur les mots-clés et pour vous faire une place, mieux vaut mettre toutes les chances de votre côté. Demandez des audits de contenu et des audits techniques régulièrement afin de corriger les anomalies qui pourraient apparaître.

De nombreux outils de suivi sont disponibles sur internet. En cherchant un peu, vous trouverez celui qui vous convient.

Vous ne renseignez aucune balise ALT de vos images, ni titre SEO ni métadescription

Pas bien !

Google ne sait pas lire les images comme il lit le texte. Il faut donc lui permettre de « lire » vos visuels en renseignant les balises. Pensez à y inclure votre mot-clé (tant qu’à faire !) et éventuellement (tout dépend de votre stratégie de contenu) votre nom de société.

Il ne faut pas oublier que de nombreux internautes font leurs recherches avec des photos ! Si vous illustrez vos contenus avec des visuels intéressants, vous sortirez plus facilement sur le moteur de recherches des images de Google. Mettez toutes les chances de votre côté, et renseignez Google sur le « contenu » de vos images en remplissant les balises ALT.

Les Titres SEO et les métadescriptions sont des éléments importants pour les moteurs de recherche. Ils s’en servent pour vous référencer et vous placer selon les requêtes des internautes. Ils doivent être pertinents et correspondre au contenu proposé.

Si vous utilisez WordPress, il y a pléthore de pluggins pour ça. Entre WordPress SEO (anciennement Yoast) ou All-in-SEO, vous pouvez prendre celui avec lequel vous vous sentez le plus à l’aise. Retenez simplement que les indicateurs restent des indicateurs. En aucun cas, le petit point vert qui vous indique vous avez bien rempli les cases, est gage de bon référencement. De nombreux paramètres entrent en ligne de compte.

Vous n’avez aucun lien externe

Les liens en général (backlinks, maillage interne, etc.) sont inscrits dans l’ADN des moteurs de recherche. Ils ne savent que classer les contenus web en fonction de ses critères et suivre des liens. Les algorithmes de Google ne savent ni lire ni comprendre. Ils classent. Mais comment peuvent-ils vous classer s’ils ne peuvent pas arriver chez vous par d’autres moyens que votre adresse ?

Pensez donc à inclure des liens vers des sites référents et liés à votre environnement. Les liens conceptualisés se référencent très bien. Les liens que vous pourrez obtenir sur les sites importants (encyclopédie, gouvernement, sites officiels, etc.) sont des éléments importants pour que les visiteurs arrivent sur votre site et lisent vos contenus web.

Attention, ne mettez pas n’importe quel lien sur vos contenus, juste pour mettre un lien. Les liens doivent être réfléchis et sélectionnés avec soi. Ainsi, lorsqu’on vous propose un partenariat, étudiez bien le site partenaire et ses liens à lui.

Vous ne travaillez pas vos URL (ou permaliens)

Ce n’est pas le point le plus important du référencement et il n’empêche pas les visiteurs de lire vos contenus web. Simplement, lorsque Google « note » votre site, et c’est un paramètre qu’il prend en compte.

Les URL sont des éléments qu’il faut corriger. Les utilisateurs de WordPress le savent : lors de la rédaction d’un billet de blog, le logiciel va mettre les mots du titre principal dans le permalien. Il faut donc le changer soit pour le raccourcir, soit pour l’optimiser.

Notez également que ce conseil s’applique à vos fiches produits. Dans de nombreux sites, on retrouve des adresses URL contenant uniquement des chiffres. Si vous ne travaillez pas votre mot-clé, comment les internautes sont-ils censés vous trouver ?

Votre site/blog n’a ni sitemap ni fichier robots.txt

Ces deux fichiers sont devenus indispensables pour aider les moteurs de recherche à savoir quelles sont les pages que vous souhaitez indexer ou non. Google a besoin d’indications pour visiter votre site ou votre blog professionnel. Ces fichiers lui donnent les directives à suivre. Il arrive que certaines pages ne doivent pas être indexées : l’admin, les paniers clients, l’espace réservé, ou encore certaines pages privées.

Le problème, si vous ne lui indiquez pas de directives, c’est qu’il risque d’utiliser les ressources qu’ils vous octroient à essayer de visiter des pages non pertinentes. Vous perdez alors un temps précieux et des ressources. Vos contenus web de qualité ne seront pas vus par Google, et donc pas ou mal indexés et vous ne serez toujours pas lu et encore moins visible.

Je vous invite à consulter d’anciens billets traitant du sitemap et du fichier robots.txt.

Vos contenus ne sont pas relayés sur les réseaux sociaux

La blogosphère et internet en général sont des outils. Tout est interconnecté… vos contenus web doivent également l’être. Vous devez informer la terre entière que vous avez des contenus web qui peuvent intéresser les internautes. Les réseaux sociaux sont d’excellents vecteurs d’informations, à condition d’avoir travaillé au préalable une communauté.

Vos contenus web doivent répondre à des besoins en information et c’est à partir de cette information que vous allez créer votre communauté. Le message principal relayé sur les réseaux sociaux peut être différent, mais votre contenu doit obligatoirement y figurer sinon à quoi bon produire des contenus web si personne ne sait qu’ils existent ?

Vous augmentez considérablement votre taux de visite en diffusant vos contenus web sur les réseaux sociaux. Pensez-y…

Vos lecteurs ne peuvent pas interagir : aucun bouton, aucune possibilité de laisser des commentaires

Certains sujets méritent une attention particulière. Vous devez donc offrir la possibilité à vos lecteurs d’interagir avec vos contenus web. Vos visiteurs ont le droit de ne pas être d’accord avec vos propos, de les compléter, de poser des questions, de vous féliciter. Si vous ne leur laissez pas la possibilité de donner leur avis, ils font demi-tour et repartent chez Google.

Même si vous êtes un expert dans votre domaine, il y aura toujours une personne pour préciser un point que vous n’avez pas évoqué. C’est tout à fait normal et surtout bénéfique pour votre entreprise. Les critiques vous permettent d’avancer et d’améliorer des aspects que vous pensiez corrects. Les clients vous apportent une vision pratique de votre site.

Vous pouvez faire tous les tests possibles sur votre site internet, un client trouvera toujours le bug insolite. Pour cette raison, vous devez lui laisser la possibilité de vous le dire. N’ayez pas peur des commentaires négatifs. Il suffit de rester humble et de résoudre le problème posé. Ce n’est pas tant le problème que le client retient, mais plutôt la solution créative que vous y avez apportée.

Pour conclure

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles vos contenus web ne sont pas lus, elles peuvent être techniques, rédactionnelles, structurelles, communicatives ou encore mal ciblées. Mais le tout est de le savoir pour y remédier. Vous pouvez ainsi corriger le tir et prouver que vous avez du contenu de qualité, et un savoir-faire intéressant pour vos clients. N’hésitez pas à faire des audits régulièrement. Nos rédacteurs web sont aussi là pour vous aider à optimiser vos contenus web, à mieux les cibler et les rédiger de manière plus fluide et plus efficace.

 


Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

Si vous avez aimé cet article, que vous avez appris quelque chose, partagez ! N'hésitez pas à cliquer sur les boutons Facebook, Twitter ou Google +. Les plus téméraires d'entre vous, peuvent également suivre les flux RSS.

A propos de l'auteur : Audrey Schoettel
Rédactrice web indépendante à La Rochelle Audrey Schoettel gère
Francecopywriter une agence web éditoriale. Les stratégies de contenu et les chartes éditoriales entrent dans ses compétences.
Elle travaille le contenu rédactionnel selon plusieurs méthodes combinées (champs lexicaux , pyramide inversée, 3 points, etc.)

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire
Prendre connaissance de la Charte de modération
Comment rédiger mon commentaire en Markdownn

Charte de modération Francecopywriter.fr

Francecopywriter.fr est une entreprise individuelle de services de rédaction de contenu sur différents supports, dont le web. Inscrite à l’INSEE sous le numéro SIREN 512 701 814 en date du 15 novembre 2013. Domiciliée 4 bis rue de Chavanier, 17220 Saint Médard d’Aunis.

Cette charte de modération a pour but de définir les règles d’usage appliquées à la publication de commentaires sur le site Francecopywriter.fr

Avant propos

Les commentaires des articles sont accessibles à tous les inscrits sur le site Francecopywriter.fr. Il est à noter que certains articles peuvent être fermés aux commentaires sur décision de l’administrateur.

Cet espace est un lieu d’expression et d’avis personnels des internautes. Merci de respecter la liberté de chacun. La politesse et la courtoisie sont des éléments essentiels dans toute discussion.

Modalités de modération

Nous vous invitons à ne jamais :

  • divulguer votre vrai nom, votre adresse, ou vos coordonnées téléphoniques dans les commentaires
  • rédiger vos commentaires en langage SMS
  • éviter autant que possible l’écriture en majuscules qui s’apparente à des cris et des hurlements agressifs.
Suppression des commentaires

Tous les messages publicitaires, commerciaux, promotionnels ou marketing seront systématiquement supprimés.

Les messages contenant les caractéristiques suivantes sont obligatoirement supprimés, car contraire aux dispositions prévues par la loi :

  • incitation à la haine raciale
  • propos racistes, antisémites, et xénophobes
  • négation des crimes contre l’Humanité, et génocides reconnus
  • apologie des crimes de guerre et/ou de terrorisme
  • propos homophobes et sexistes
  • diffamation ou injures envers les autres internautes ou d’une tierce personne
  • atteinte à la vie privée ou à la présomption d’innocence
  • usurpation d’identité
  • non respect des droits d’auteur
  • non respect de la propriété intellectuelle
  • incitation à commettre des crimes ou des délits
  • apologie de stupéfiants
  • appel au meurtre
  • incitation au suicide
  • attaque à l’intégrité d’une personne
  • promotion d’une organisation considérée comme sectaire

La rédaction de Francecopywriter se réserve le droit de refuser un commentaire et de le supprimer dans les cas suivants :

  • commentaire hors sujet
  • commentaire grossier, injurieux ou agressif
  • règlement de compte entre internautes
  • attaques nominatives envers un ou plusieurs rédacteurs de Francecopywriter
  • critique de la modération (vous pouvez nous contacter ici en cas de désaccord)
  • messages publicitaires
  • commentaire irrespectueux envers une personne

Dans le cas d’un nonrespect des règles de cette charte, des sanctions peuvent prises à l’encontre de l’internaute concerné. Un avertissement lui est envoyé de la part de Francecopywriter. Si celuici n’est pas pris en compte dans les plus brefs délais, le compte utilisateur de l’internaute sera suspendu.

Nous invitons les internautes à nous signaler tout commentaire non conforme aux règles de la charte de modération.

La modération des commentaires s’effectue très régulièrement. Notre service de modération répond rapidement, dans la mesure du possible, dans un délai maximum de 48 heures. Vos commentaires sont soumis à lecture avant publication.

Utilisation de Markdown

L'éditeur Markdown vous permet d'écrire en HTML ou Markdown tout en générant un aperçu en temps réel

Vous avez accès à une barre d'outils qui vous permet de changer les styles de texte, d'ajouter des liens, des images, des blocs de citation et des listes sans avoir à écrire une seule ligne de code.

L'éditeur fournit une coloration syntaxique pour le HTML ou le Markdown et vous pouvez même passer en mode plein écran afin de travailler en toute quietude sur votre contenu.

Recherche

Recherche