blog francecopywriter

5 règles à suivre quand on est freelance et qu’on bosse en équipe

Règles d'or du management freelance


Quand on est freelance, on peut être amené à bosser en équipe. Chacun connait son boulot mais ce n'est pas toujours facile de s'accorder et de produire rapidement le travail demandé. Voici donc 5 règles d'or à suivre pour vous aider à diriger une équipe simplement et efficacement, tout en respectant les aspirations, le travail et l'implication de chacun.


Par Audrey Schoettel

Avant de se lancer à corps perdu dans l’énumération des 5 règles, je préfère commencer par vous aider à identifier les rôles des personnes qui pourraient former votre équipe…

  • Les concepteurs : leur pensée est toujours originale, étonnante. Ce sont des fabriques à idées naturelles. Ils sont capables de trouver des solutions à n’importe quel problème. Ils laissent leur imagination gouverner leurs pensées.
  • Les promoteurs : ce sont des personnes très créatives. Ils prennent les idées et les développent. Ce sont généralement des personnes très populaires. Vous pouvez leur confier la réalisation du projet sans soucis.
  • Les coordinateurs : pour coordonner une équipe, ils sont souvent très méthodiques. Ils maîtrisent leur état émotionnel et peuvent se concentrer sur les objectifs en faisant abstraction du reste. C’est le ciment de votre groupe.
  • Les propulseurs : ils sont focalisés sur la réussite du projet. Il faut les stimuler, pour obtenir de formidables résultats.
  • Les priseurs : ce sont des analystes. Souvent de nature calme et neutre, ils posent un regard objectif sur une situation ou un projet et peuvent soulever d’éventuels problèmes qu’il faudra résoudre en temps voulu.
  • Les soutiens : très coopératifs, ils sont d’excellents diplomates et cherchent toujours le positif dans une équipe.
  • Les organisateurs : ils sont dotés d’un sens aigu de l’organisation. Grâce à leur bon sens, ils apportent une méthodologie pour les bases. Ils aiment que le travail soit fait et prennent part aux projets pour apporter leur sens de l’organisation.
  • Les perfectionneurs : ils adorent les détails, les observent, et rangent leur environnement dans des cases (au sens propre et figuré). Ils sont méticuleux et consciencieux. Les projets sont examinés dans les moindres recoins avec eux.
  • Les experts : ils souhaitent acquérir de nouvelles connaissances et compétences en participant à votre projet. Leur soif d’apprendre est égale à leur motivation. Très professionnels, ils dynamisent les projets avec leur énergie et leur implication.

Le point le plus important pour mener à bien un projet est de ne surtout pas oublier qu’une équipe fonctionne lorsque chaque individu a en tête les objectifs communs. Lorsqu’un membre se focalise sur ses griefs personnels contre un autre membre, l’équipe se dissout. Vous savez que vous êtes sur la bonne voie quand vous entendez plus souvent « nous » que « moi » ou « je ».

Règle n° 1 : un vrai cadre de travail

Que ce soit dans une association, une entreprise ou un projet bien particulier, un cadre et une ambiance de travail sont nécessaires pour avancer. Vous ne pouvez pas demander à vos collaborateurs de rester concentrés sur vos propos entre deux bouchées de salade ! C’est impossible de faire passer un bon message dans ce cas.

Évitez également d’apporter à manger pendant les réunions de travail. Vous n’êtes pas des copains ni des copines, vous êtes des professionnels avec un but bien précis : mener à bien un projet.

En installant un cadre de travail, vous installez du sérieux dans votre projet. La réunion peut être très conviviale, et productive. Ainsi, vous ne perdez pas votre temps et encore moins celui de vos partenaires ou collaborateurs. Ils auront du plaisir à se rendre à vos réunions, car ils sauront qu’avec vous, on avance dans le respect de chacun et que vous soutenez les projets, et surtout ceux qui les ont initiés et qui les soutiennent. C’est important pour un bon travail d’équipe.

Règle n° 2 : solliciter des réunions utiles!

Vous connaissez surement les réunions interminables et barbantes desquelles vous ressortez sans avoir avancé d’un pouce sur un projet et sans qu’aucune décision puisse être prise. Votre rôle, en tant que manager ou chef de projet, est de proposer des réunions utiles. C’est quoi une réunion utile ?

C’est tout simplement une réunion qui répond à l’un des 4 buts ci-dessous :

  • Créer ou souder une équipe
  • Communiquer des informations
  • Réfléchir et prendre des décisions
  • Rassembler des informations pour prendre des décisions

En aucun cas, vous ne devez régler vos comptes avec une personne lors d’une réunion. C’est le meilleur moyen de dessouder l’équipe. Certaines personnes trouveront l’occasion de faire repasser leurs objectifs personnels en premier et non plus le bien de l’équipe. D’autres seront agacés de voir les problèmes étaler devant tout le monde. Cela risque de créer un climat de tension où chacun aura peur d’exprimer ses idées ou son avis sous peine d’un blâme.

Vous devez rester le maître de vos réunions en respectant l’ordre du jour établi et surtout en respectant l’horaire annoncé. Veillez à ce que chacun puisse avoir la parole sans raconter ses souvenirs, ou en monopolisant la parole pour ne rien dire. Votre rôle de manager est de faire avancer les choses pour libérer vos collaborateurs au plus vite. Il faut donc commencer les réunions à l’heure, et tant pis pour les retardataires. Ils rattraperont leur retard auprès des autres plus tard, et ils apprendront à arriver à l’heure !

Pour discipliner votre équipe à respecter les horaires, proposez une réunion à une heure étonnante comme 15 h 10 ou 15 h 35. Vous verrez que les gens ont plus tendance à être à l’heure.

Règle n° 3 : Instaurer des réunions conviviales

Avancer sur des projets bien précis peut parfaitement se faire dans la convivialité. L’ambiance peut être détendue, car il n’y a rien de grave. Au contraire, grâce à votre équipe, votre projet avance bien ! C’est parfait !

Pour instaurer la convivialité, c’est simple :

  • Chacun a droit à la parole et peut donner ses idées
  • Un trait d’humour est permis : attention, on peut rire, mais pas se moquer !
  • Le partage d’idées, de propositions (même saugrenues) est vivement recommandé
  • La réunion peut être ponctuée d’histoires ou d’anecdotes à condition que ça ne prenne pas trop de temps

Montrez à votre équipe que vous êtes flexible et souple pour entendre des suggestions sur le lieu ou le mode de la prochaine réunion. Pourquoi ne pas essayer de faire une réunion par vidéoconférence, ou bien de vous réunir dans la grande salle du conseil pour changer ?

Règle n° 4 : Déléguer autant que possible, il fallait oser!

Un bon manager n’est pas la personne capable de faire le travail de tout le monde. C’est une personne capable de reconnaître ses faiblesses et de les voir en tant que forces chez les autres. Vous ne savez pas tout faire et c’est très bien comme ça ! Alors, votre rôle de manager est donc de gérer les compétences des autres pour les mettre au service de votre projet. Attention, vous ne gérez pas les personnes elles-mêmes. Elles sont parfaitement autonomes, merci pour elles !

Votre équipe connaît bien son travail et sait le faire très bien. Vous devez gérer les priorités, le planning, les aléas, les étapes du projet, surveiller que tout se passe selon les procédures convenues au début du projet. Chacun connaît sa partition, vous êtes le chef d’orchestre. Vous n’allez pas enseigner la pratique des instruments, mais conduire vos musiciens jusqu’à la dernière note du projet.

Petite note : votre rôle de manager inclut un suivi de chaque étape du projet. Installer des outils de communication collaboratif est une bonne solution pour suivre l’état d’avancement du projet sans donner l’impression à vos collaborateurs d’être sous surveillance. Ces outils (comme trello.com par exemple) vous permettent tantôt de suivre, tantôt d’anticiper les éventuels retards…

C’est ça, déléguer efficacement !

Règle n° 5 : Accompagner les erreurs et aider à les corriger

Un bon manager freelance est aussi une personne capable de laisser les membres de son équipe faire leurs propres expériences, tant qu’elles ne portent pas préjudice au projet, bien entendu. Si une personne souhaite essayer un nouveau logiciel ou proposer une nouvelle procédure, laissez-la faire. Vous avez aussi des choses à apprendre.

Dites-moi quelque chose et je m’en souviendrai une heure ; montrez-moi quelque chose et je m’en souviendrai un jour ; mais laissez-moi faire quelque chose et je m’en souviendrai à jamais !

Ce risque n’est pas inutile, bien au contraire. S’il échoue, vous saurez tous les deux qu’il faut revoir la stratégie et s’il réussit, il mérite bien quelques félicitations ! Votre rôle de manager est de pouvoir proposer un plan B en cas d’échec et de guider votre membre vers la réussite. Votre force est dans votre capacité à accompagner les membres de votre équipe. Cela signifie que vous devez vous tenir informé de leurs avancées, mais aussi de leurs problèmes. Avoir des problèmes ce n’est pas grave ; mais cela devient grave quand on ne cherche pas à les résoudre !

Conclusion

Ce n’est jamais facile d’accompagner des êtres humains sur leur chemin, mais c’est terriblement enrichissant. On apprend de soi et des autres. Manager un projet ou une équipe est une merveilleuse aventure. Prenez-le comme tel. Évoluez avec les membres de votre équipe, car cela vous apportera une bien plus grande satisfaction. Chaque personne est différente et possède des talents et des compétences qui peuvent être mises au service d’un projet. Quand vous les avez détectés, faites en sorte d’attirer cette personne à vous et vivez ensemble cette aventure !

Bonne route à vous, mes amis freelances.

Mots clés : freelance management

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

Si vous avez aimé cet article, que vous avez appris quelque chose, partagez ! N'hésitez pas à cliquer sur les boutons Facebook, Twitter ou Google +. Les plus téméraires d'entre vous, peuvent également suivre les flux RSS.

A propos de l'auteur : Audrey Schoettel
Rédactrice web indépendante à La Rochelle Audrey Schoettel gère
Francecopywriter une agence web éditoriale. Les stratégies de contenu et les chartes éditoriales entrent dans ses compétences.
Elle travaille le contenu rédactionnel selon plusieurs méthodes combinées (champs lexicaux , pyramide inversée, 3 points, etc.)

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire
Prendre connaissance de la Charte de modération
Comment rédiger mon commentaire en Markdownn

Charte de modération Francecopywriter.fr

Francecopywriter.fr est une entreprise individuelle de services de rédaction de contenu sur différents supports, dont le web. Inscrite à l’INSEE sous le numéro SIREN 512 701 814 en date du 15 novembre 2013. Domiciliée 4 bis rue de Chavanier, 17220 Saint Médard d’Aunis.

Cette charte de modération a pour but de définir les règles d’usage appliquées à la publication de commentaires sur le site Francecopywriter.fr

Avant propos

Les commentaires des articles sont accessibles à tous les inscrits sur le site Francecopywriter.fr. Il est à noter que certains articles peuvent être fermés aux commentaires sur décision de l’administrateur.

Cet espace est un lieu d’expression et d’avis personnels des internautes. Merci de respecter la liberté de chacun. La politesse et la courtoisie sont des éléments essentiels dans toute discussion.

Modalités de modération

Nous vous invitons à ne jamais :

  • divulguer votre vrai nom, votre adresse, ou vos coordonnées téléphoniques dans les commentaires
  • rédiger vos commentaires en langage SMS
  • éviter autant que possible l’écriture en majuscules qui s’apparente à des cris et des hurlements agressifs.
Suppression des commentaires

Tous les messages publicitaires, commerciaux, promotionnels ou marketing seront systématiquement supprimés.

Les messages contenant les caractéristiques suivantes sont obligatoirement supprimés, car contraire aux dispositions prévues par la loi :

  • incitation à la haine raciale
  • propos racistes, antisémites, et xénophobes
  • négation des crimes contre l’Humanité, et génocides reconnus
  • apologie des crimes de guerre et/ou de terrorisme
  • propos homophobes et sexistes
  • diffamation ou injures envers les autres internautes ou d’une tierce personne
  • atteinte à la vie privée ou à la présomption d’innocence
  • usurpation d’identité
  • non respect des droits d’auteur
  • non respect de la propriété intellectuelle
  • incitation à commettre des crimes ou des délits
  • apologie de stupéfiants
  • appel au meurtre
  • incitation au suicide
  • attaque à l’intégrité d’une personne
  • promotion d’une organisation considérée comme sectaire

La rédaction de Francecopywriter se réserve le droit de refuser un commentaire et de le supprimer dans les cas suivants :

  • commentaire hors sujet
  • commentaire grossier, injurieux ou agressif
  • règlement de compte entre internautes
  • attaques nominatives envers un ou plusieurs rédacteurs de Francecopywriter
  • critique de la modération (vous pouvez nous contacter ici en cas de désaccord)
  • messages publicitaires
  • commentaire irrespectueux envers une personne

Dans le cas d’un nonrespect des règles de cette charte, des sanctions peuvent prises à l’encontre de l’internaute concerné. Un avertissement lui est envoyé de la part de Francecopywriter. Si celuici n’est pas pris en compte dans les plus brefs délais, le compte utilisateur de l’internaute sera suspendu.

Nous invitons les internautes à nous signaler tout commentaire non conforme aux règles de la charte de modération.

La modération des commentaires s’effectue très régulièrement. Notre service de modération répond rapidement, dans la mesure du possible, dans un délai maximum de 48 heures. Vos commentaires sont soumis à lecture avant publication.

Utilisation de Markdown

L'éditeur Markdown vous permet d'écrire en HTML ou Markdown tout en générant un aperçu en temps réel

Vous avez accès à une barre d'outils qui vous permet de changer les styles de texte, d'ajouter des liens, des images, des blocs de citation et des listes sans avoir à écrire une seule ligne de code.

L'éditeur fournit une coloration syntaxique pour le HTML ou le Markdown et vous pouvez même passer en mode plein écran afin de travailler en toute quietude sur votre contenu.

Recherche

Recherche