blog francecopywriter

Le syndrome de l’imposteur quand on est freelance

Un syndrome de légitimité et de confiance en soi


Se lancer dans l'aventure de l'entreprenariat n'est pas facile mais si en plus, votre confiance s'effondre parce que vous ne vous sentez pas légitime de faire du bon boulot, c'est très mal parti. Voyons ensemble ce qu'est ce handicap psychologique, comment le démonter et l'utiliser pour être encore meilleur !


Par Audrey Schoettel

Je suis freelance et je bosse toute le semaine, tous les jours pour vivre… mais je ne me sens pas expert ; je ne me sens pas légitime à vendre mes services ou mes produits. Pourtant, j’ai pris du temps pour me former (mais je n’ai pas de diplôme !), j’ai étudié des stratégies, j’ai parlé avec de nombreuses personnes, j’ai cherché à construire un réseau, j’ai lu des bouquins sur votre métier… mais Je ne suis pas légitime, dit la petite voix de l’imposteur ! 

Le syndrome de l’imposteur, c’est quoi ? C’est un sentiment négatif (ou une petite voix, ça dépend !) qui vous suggère que vous avez réussi à faire un excellent travail par un coup de chance, du hasard ou grâce à une obscure divinité ancestrale. En aucun cas, vous ne pouvez avoir réussi grâce à votre talent, votre acharnement, et votre assiduité au travail… en fait, la petite voix vous dit simplement que vous n’êtes pas légitime dans votre métier. Mais le pire, c’est que vous la croyez, cette satané voix !

Aussi appelé syndrome de l’autodidacte, il nuit à votre épanouissement personnel et professionnel. Pourtant, vous méritez les récompenses pour votre travail. Vous méritez les gros contrats pour lesquels vous avez tant bossé et vous méritez d’être connu et reconnu. Il est temps de modifier la perception de votre travail, ainsi que celle de votre propre personne… Envie de changer et de vous débarrasser de votre syndrome de l’imposteur ?

Combattre au quotidien le syndrome de l’imposteur

Avant de commencer, sachez que le syndrome de l’imposteur touche environ 70% des gens à un moment dans leur vie. Vous n’êtes pas seul ! Bien au contraire. D’ailleurs, on constate que ce syndrome touche souvent les femmes, qui ont encore bien besoin de se battre pour faire valoir leur talent et leurs compétences.

Il est toutefois possible de combattre au quotidien le vilain syndrome de l’imposteur. Si, comme de nombreuses personnes, vous avez appris en freelance autodidacte (cela signifie que vous appris par vous-même, sans professeur et en rassemblant des données méthodiquement, comme c’est souvent le cas pour les nouveaux métiers du web), vous pouvez vous sentir illégitime sous prétexte que vos connaissances ne sont pas sanctionnées par un diplôme. C’est bien français, en réalité ! Dans d’autres pays, le diplôme est moins important que l’expérience. Vous avez certainement autour de vous, des personnes qui exercent un métier depuis longtemps sans pour autant avoir le diplôme correspondant. Exemple : le comptable en entreprise qui n’a pas de diplôme de comptable mais qui remplit parfaitement sa mission !

Des connaissances pour toute une vie de freelance !

Ce qu’il me reste encore à apprendre dans ma vie
Ce que je sais déjà aujourd’hui

Pour commencer votre thérapie pour vous libérer du syndrome de l’imposteur, acceptez que chaque personne sur terre a encore des milliards de données à apprendre avant la fin de sa vie. Il est possible d’emmagasiner des connaissances tout au long d’une vie. Ce que vous savez aujourd’hui n’est qu’une infime partie des connaissances que vous pouvez acquérir dans votre vie. Alors pourquoi devriez-vous vous bloquer sur les connaissances acquises et utilisées chaque jour pour votre métier de freelance ?

Après tout, si on pousse la logique plus loin, avez-vous le droit d’apprendre à un enfant ou une autre personne à faire un gâteau puisque vous n’avez pas de diplôme de cuisine ? Ou bien avez-vous le droit de peindre les murs de votre appartement alors que vous n’êtes pas tapissier ?

Vous voyez un peu la stupidité de la chose ?

Vous AVEZ LE DROIT de vendre vos produits et vos services en tant que freelance car vous avez acquis les connaissances nécessaires pour le faire.

Renforcer l’estime de soi et la confiance

La confiance en soi est la base de la réussite de tous projets. Quand on en manque, on est naturellement plus sévère avec soi-même. Poursuivez votre thérapie en boostant votre confiance en vous. Chassez de votre esprit votre peur d’échec, misez plutôt sur votre envie de réussir. C’est ainsi qu’on attire les nouveaux contrats et les personnes intéressantes.

Travaillez votre confiance et votre estime de soi comme vous le sentez. Vous pouvez suivre plusieurs chemins pour atteindre vos objectifs :

  • rendez-vous chez un professionnel (psychologue ou autre)
  • Livres sur l’estime de soi
  • Participation à des conférences (en salle ou en ligne)
  • Visionner des vidéos sur le sujet
  • Rencontres entre professionnels pour briser la solitude et souffler l’estime de soi

De nombreux groupes professionnels ou particuliers existent dans plusieurs villes pour vous aider à combattre le syndrome de l’imposteur. Il suffit de s’inscrire pour participer à des actions, des rencontres ou des apéros. C’est le moment de tester votre timidité et de booster votre confiance en vous. Vous verrez, c’est plus facile qu’il n’y paraît !

 

Vous êtes invités à laisser, en commentaires, votre histoire, vos expériences et vos techniques pour aider celles et ceux qui rencontrent ce problème et cherchent (parfois désespérément) des solutions pour vivre une vie de freelance épanouie et sereine.

Mots clés : freelance

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

Si vous avez aimé cet article, que vous avez appris quelque chose, partagez ! N'hésitez pas à cliquer sur les boutons Facebook, Twitter ou Google +. Les plus téméraires d'entre vous, peuvent également suivre les flux RSS.

A propos de l'auteur : Audrey Schoettel
Rédactrice web indépendante à La Rochelle Audrey Schoettel gère
Francecopywriter une agence web éditoriale. Les stratégies de contenu et les chartes éditoriales entrent dans ses compétences.
Elle travaille le contenu rédactionnel selon plusieurs méthodes combinées (champs lexicaux , pyramide inversée, 3 points, etc.)

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire
Prendre connaissance de la Charte de modération
Comment rédiger mon commentaire en Markdownn

Charte de modération Francecopywriter.fr

Francecopywriter.fr est une entreprise individuelle de services de rédaction de contenu sur différents supports, dont le web. Inscrite à l’INSEE sous le numéro SIREN 512 701 814 en date du 15 novembre 2013. Domiciliée 4 bis rue de Chavanier, 17220 Saint Médard d’Aunis.

Cette charte de modération a pour but de définir les règles d’usage appliquées à la publication de commentaires sur le site Francecopywriter.fr

Avant propos

Les commentaires des articles sont accessibles à tous les inscrits sur le site Francecopywriter.fr. Il est à noter que certains articles peuvent être fermés aux commentaires sur décision de l’administrateur.

Cet espace est un lieu d’expression et d’avis personnels des internautes. Merci de respecter la liberté de chacun. La politesse et la courtoisie sont des éléments essentiels dans toute discussion.

Modalités de modération

Nous vous invitons à ne jamais :

  • divulguer votre vrai nom, votre adresse, ou vos coordonnées téléphoniques dans les commentaires
  • rédiger vos commentaires en langage SMS
  • éviter autant que possible l’écriture en majuscules qui s’apparente à des cris et des hurlements agressifs.
Suppression des commentaires

Tous les messages publicitaires, commerciaux, promotionnels ou marketing seront systématiquement supprimés.

Les messages contenant les caractéristiques suivantes sont obligatoirement supprimés, car contraire aux dispositions prévues par la loi :

  • incitation à la haine raciale
  • propos racistes, antisémites, et xénophobes
  • négation des crimes contre l’Humanité, et génocides reconnus
  • apologie des crimes de guerre et/ou de terrorisme
  • propos homophobes et sexistes
  • diffamation ou injures envers les autres internautes ou d’une tierce personne
  • atteinte à la vie privée ou à la présomption d’innocence
  • usurpation d’identité
  • non respect des droits d’auteur
  • non respect de la propriété intellectuelle
  • incitation à commettre des crimes ou des délits
  • apologie de stupéfiants
  • appel au meurtre
  • incitation au suicide
  • attaque à l’intégrité d’une personne
  • promotion d’une organisation considérée comme sectaire

La rédaction de Francecopywriter se réserve le droit de refuser un commentaire et de le supprimer dans les cas suivants :

  • commentaire hors sujet
  • commentaire grossier, injurieux ou agressif
  • règlement de compte entre internautes
  • attaques nominatives envers un ou plusieurs rédacteurs de Francecopywriter
  • critique de la modération (vous pouvez nous contacter ici en cas de désaccord)
  • messages publicitaires
  • commentaire irrespectueux envers une personne

Dans le cas d’un nonrespect des règles de cette charte, des sanctions peuvent prises à l’encontre de l’internaute concerné. Un avertissement lui est envoyé de la part de Francecopywriter. Si celuici n’est pas pris en compte dans les plus brefs délais, le compte utilisateur de l’internaute sera suspendu.

Nous invitons les internautes à nous signaler tout commentaire non conforme aux règles de la charte de modération.

La modération des commentaires s’effectue très régulièrement. Notre service de modération répond rapidement, dans la mesure du possible, dans un délai maximum de 48 heures. Vos commentaires sont soumis à lecture avant publication.

Utilisation de Markdown

L'éditeur Markdown vous permet d'écrire en HTML ou Markdown tout en générant un aperçu en temps réel

Vous avez accès à une barre d'outils qui vous permet de changer les styles de texte, d'ajouter des liens, des images, des blocs de citation et des listes sans avoir à écrire une seule ligne de code.

L'éditeur fournit une coloration syntaxique pour le HTML ou le Markdown et vous pouvez même passer en mode plein écran afin de travailler en toute quietude sur votre contenu.

Recherche

Recherche